acnéC’est la rentrée et déjà on voit sur le visage de nos ados tout le poids de ce que cela implique, notamment en matière d’épiderme et de problème d’acné. Bien que les problèmes d’acné et de peaux à imperfections touchent également de nombreux adultes, il est vrai que cette maladie de peau reste prioritairement l’apanage des jeunes, adultes en devenir, qui n’ont de cesse de lutter contre ces manifestations visibles, boutons bille en tête. L’occasion idéale de revenir sur les causes de l’acné, de remettre quelques vérités en place et de vous présenter, dans un second article, une gamme de soins complète très intéressante contre l’acné: Ducray Keracnyl. Et bien entendu vous pouvez déjà retrouver tous nos produits anti-acné sur Universpara.com

L’acné: ça se porte bien visible!

Près de 80% des jeunes souffrent d’acné plus ou moins marquée, les garçons étant plus largement touchées. Sans rentrer dans nombreux débats qui animent les dermatologues sur les causes avérées ou pas favorisant l’acné, on ne fera ici que citer quelques unes des causes les plus communément admises: poussées hormonales, facteurs héréditaires/génétiques, hygiène, stress, alimentation dans une certaine mesure,…

Le mécanisme de l’acné

Le mécanisme de l’acné repose sur la conjonction de 3 éléments. Tout part de la production de sébum par les glandes sébacées. Le sébum est très bénéfique pour notre peau car il est l’un des principaux acteurs de sa bonne hydratation et permet de la protéger des agressions extérieures. Cette production de sébum peut néanmoins être produite en trop grande quantité, notamment lors de poussées hormonales (ce qui est le cas à l’adolescence). Dans ce cas le sébum va suivre le canal des follicules pileux, et l’excès de sébum se dépose sur la couche extérieure de la peau, grâce aux pores. Cet excès de sébum conduit à avoir la peau grasse et il laisse souvent un aspect « luisant ». Certaines zones, comme le visage, sont particulièrement propice à ce mécanisme de l’évacuation de l’excès de sébum. C’est pour cette raison que les problèmes d’acné touchent principalement les peaux grasses et mixtes et moins les peaux sèches (bien que ce ne soit pas une règle absolue

Le second élément du mécanisme de l’acné est l’obstruction des pores de la peau, notamment du à l’excès de sébum, mais qui peut également être causé par de nombreux autres facteurs (comme l’action des UV solaires comme nous allons le voir plus loin).

Cette obstruction des pores s’accompagne alors souvent d’une infection bactériologique qui va être responsable de l’apparition de boutons, points noirs, points, blancs, kystes,…

Le zinc, le stress et l’acné: c’est la rentrée, je me fais des boutons…

Le stress est l’une des causes plus ou moins fréquemment évoquée dans le mécanisme de l’apparition d’acné. En effet le stress cause de nombreux dérèglements hormonaux et il est donc logique de penser qu’il est en cause dans les poussées d’acné. Cette théorie n’est cependant pas forcément prouvée et de plus en plus d’éléments viennent nuancer cette croyance populaire. En effet les périodes de stress s’accompagnent également en général de nombreux bouleversements qui peuvent aussi bien toucher le sommeil, l’alimentation, le rythme de vie, l’environnement, l’hygiène corporelle,… aussi s’il est probable que certaines de ces manifestations viennent accentuer l’acné il est difficile de savoir si c’est vraiment le stress ou l’une de ces manifestations qui vient accenteur cette sensation de pousser d’acné. En revanche on sait que le zinc, est un oligo élément très important qui agit notamment sur l’acné en limitant l’action de la bactérie responsable de l’infection cutanée. Or le stress vient mécaniquement affaiblir les ressources de l’organisme en zinc, ce qui laisse à penser que le stress viendrait fragiliser certaines défenses contre l’acné.

L’acné n’aime pas les vacances, quoi que.

Tous les dermatologue ont beau dire que soleil et traitement anti-acné ne font pas bon ménage, il n’y a rien à faire, on a la très nette impression que durant l’été l’acné aussi se fait la belle et nous laisse profiter de nos congés ou de ceux de nos enfants. Pourtant ce n’est pas tout à fait exact. Effectivement le soleil va provoquer une déshydratation de la peau (donc moins de sébum), de plus le bronzage va avoir tendance à uniformiser le teint et l’eau saline (ou le chlore des piscines) va accentuer l’effet « décapant ». Le résultat est a priori sans appel: chez de nombreuses personnes touchées par l’acné, l’été marque une période de diminution apparente des boutons. Enfin ça c’est que le premier effet Kiss cool. En effet l’excès de soleil peut également provoquer une poussée d’acné, mais surtout les UV vont avoir tendance à épaissir les couches superficielles de l’épiderme. Ce mécanisme va indirectement conduire à boucher un peu plus les pores de la peau et donc à faciliter la réapparition, encore plus importante, de boutons: c’est le fameux effet rebond de l’acné à la rentrée. Lorsque le bronzage disparaît, l’acné est amplifiée, et le stress ainsi que les bouleversements de rythme de vie ne viennent pas simplifier la chose.

Voilà pour ce billet un peu long sur l’acné, pas très glamour mais qui essaye de synthétiser certains points clés pour mieux comprendre ce phénomène ultra répandu et qui est la préoccupation principale de nombreux jeunes en cette période post estivale. Dans le prochain post on s’attardera sur une gamme de soin anti acné intéressante: Ducray Keracnyl.